Exposition d’art et atelier international à la Tonhalle de Saint-Gall

C’est un art inhabituel fait par des artistes encore plus inhabituels que les visiteurs ont pu admirer fin novembre à Saint-Gall. Du 25 au 27 novembre, la société des artistes peintres de la bouche et du pied a exposé dans le foyer de la Tonhalle de Saint-Gall plus de 100 œuvres de 22 artistes peignant avec leur bouche ou avec leur pied. Riche de nombreuses œuvres, cette exposition était également consacrée à l’artiste Klaus Spahni, peintre de la bouche. Disparu en 2014, cet artiste originaire de Saint-Gall a été membre pendant plus de 40 ans de la société des artistes peintres de la bouche et du pied et a laissé derrière lui une œuvre qui témoigne avec force de la puissance de l’art.

L’exposition s’est ouverte le soir du 24 novembre 2016 par un grand vernissage. De nombreux invités et notables étaient présents, ainsi que les artistes Bracha Fischel, Lars Höllerer, Serge Maudet, Antje Kratz et Lea Otter et une équipe de télévision qui avait fait le déplacement. Auteur et négociant en art, Richard Butz a lancé la soirée par un discours inaugural suivi des allocutions de Bracha Fischel, peintre suisse de la bouche, de Roland Wäspe, directeur du musée d’arts plastiques de Saint-Gall, et de Serge Maudet, président de l’organisation mondiale des artistes peintres de la bouche et du pied. « C’est l’art qui occupe le devant de la scène », a déclaré Serge Maudet : « Avec ou sans handicap, nous avons tous le droit à l’optimisme – car c’est lui qui joue finalement le plus grand rôle dans notre travail quotidien. » Les artistes et les visiteurs présents ont ensuite eu l’occasion de s’entretenir personnellement. Un des moments forts de la soirée a été celui de la démonstration de peinture, qui a offert aux visiteurs l’opportunité de vivre en direct la naissance d’une œuvre.

Fascination et étonnement : c’est par ces mots que l’on pourrait résumer au mieux la réaction des quelque 750 visiteurs pendant toute la durée de l’exposition. La conclusion de la plupart d’entre eux était unanime : il ne viendrait jamais à l’idée de quiconque en regardant les tableaux exposés qu’ils avaient été peints à la bouche ou au pied. Une fois de plus, c’est encore la démonstration de peinture des artistes en direct qui a particulièrement surpris et intéressé le public. 


st.gallen_maudet schulklasse.jpg


Le sens de l’acte de peindre

Les jours qui ont précédé l’exposition, le foyer de la Tonhalle de Saint-Gall s’était transformé en atelier de peinture entièrement dédié à la créativité. À l’occasion de ce workshop de deux jours, les cinq artistes mentionnés plus haut s’étaient déplacés jusque dans le canton afin d’améliorer encore leurs techniques de peinture sous la direction de Kathrin Spahni, épouse de Klaus Spahni et elle-même artiste de Saint-Gall.

Une partie du programme de ces deux journées de travail intensif était consacrée à la démonstration de peinture à destination des groupes scolaires et du grand public. Les jeunes visiteurs ont donc pu venir à la rencontre des artistes dans une atmosphère conviviale, et s’essayer eux-mêmes à la peinture au pied ou à la bouche. Le contact direct entre artistes et visiteurs a donné lieu à des entretiens aussi francs que chaleureux. « Je suis à la fois impressionnée et ravie de constater que les jeunes ont discuté avec les artistes présents sans aucun préjugé ni aucune réticence », résume Kathrin Spahni, directrice de l’atelier et commissaire de l’exposition. « J’ai été surprise de l’intérêt que les jeunes ont manifesté pour ce projet de peinture et pour le sujet du handicap. C’est dans des moments de ce type que les artistes s’épanouissent pleinement. »

Après le succès de cette première édition dans le foyer de la Tonhalle de Saint-Gall, d’autres workshops sont prévus pour les prochaines années avec de nombreux artistes internationaux, à Saint-Gall comme dans toute la Suisse.

Vous trouverez ici des impressions du workshop et de l’exposition. Plus d'informations ici.